Vie de maman

Une grossesse, ça change tout.

Devenir maman jeune, cela a toujours été un objectif, un rêve. Je me sens chanceuse d’avoir pu réaliser ça. J’ai 22 ans, et je suis maman d’un petit bébé de 3 mois. C’est un bonheur, un miracle. 

L’histoire:

Malgré mon jeune âge, j’ai toujours pensé que j’étais faite pour être maman. Cependant, impossible pour moi de me lancer sans en avoir la situation. En couple depuis bientôt 5 ans, je voulais attendre que mon chéri et moi vivions ensemble, bien évidement. Il fallait grandir, être prêt à accueillir un petit être qui allait tout changer. C’est pour cela que nous nous sommes installé ensemble, tout d’abord dans un appartement en location. Bien sûr, il était trop petit pour vivre à 3, nous avons donc déjà appris à nous connaître en couple, c’était une étape très importante. Mon chéri ayant déjà une bonne maturité, et étant en CDI depuis un moment, il a acheté une maison, à rénover. Les travaux ont duré une année, pendant laquelle il a passé tout son temps libre dans les travaux. Pendant ce temps, j’ai repris mes études. Malgré mon CDI, je n’avais que mon baccalauréat et ne voulais pas m’arrêter là. J’ai donc décidé de reprendre un BTS MUC, en accord avec mon travail (vendeuse dans le prêt-à-porter féminin). L’opportunité s’était présentée, et je conservai mon CDI dans la boîte en y effectuant mon alternance. Mais plus le temps passait, plus j’avais cette envie de devenir maman. La fin des travaux de la maison approchait, les examens également. C’est donc pour cela qu’au mois de janvier 2017, nous avons commencé les essais bébés. J’avais calculé qu’à partir de ce moment, si je tombai enceinte, je pourrais passer mes examens en dessous de 6 mois de grossesse. J’avoue, je ne pensais pas tomber enceinte si rapidement. En effet, le 13 février, veille de Saint Valentin, je découvrais avec bonheur qu’un petit être commençait tout doucement à grandir en moi. Le début d’une nouvelle vie commençait enfin.

Qu’est-ce que la maternité a changé dans ma vie ?

Sur le plan moral :

Tout d’abord, je me suis mise à voir la vie autrement. Déjà bien motiver pour réussir mes examens, le fait de tomber enceinte m’a offert une double motivation. Bingo, j’ai obtenu mon BTS.

Ensuite, j’ai décidé d’améliorer mon style de vie, de faire attention, à ce que je mange, aux composants des produits (dans l’alimentation, les soins, l’hygiène etc.). Je voulais le meilleur pour mon bébé, donc pour cela il fallait que je prenne soin de moi.

Je suis devenue beaucoup plus sage, moins « chiante ». Je pensais que tomber enceinte ferait l’inverse, avec les hormones et tout ça. Mais finalement non, j’étais plus calme, je prenais beaucoup sur moi, je relativisait tout. Je crois que j’étais tellement heureuse de devenir maman que les « problèmes » à côté me paraissaient bien futiles.

Sur le plan physique:

Cela n’est pas une surprise, qui dit grossesse, dit changements physiques. Avant de tomber enceinte, je n’avais pas particulièrement de problème avec mon physique. Certes je n’étais pas parfaite, j’avais quelques petites rondeurs, mais je m’acceptais comme j’étais. Mais même si j’ai adoré être enceinte, j’ai détesté mon corps. Surtout sur la fin, et encore plus après. Comme toutes grossesses, je me sentais comme une baleine sur la fin. Et c’est toujours le cas. J’ai accouché depuis bientôt 3 mois, et je ne me supporte plus. Fini le 38, fini le ventre presque plat. Désormais, je mets du 40 voire du 42, j’ai le ventre qui tombe et couvert de vergetures. Je sais qu’il ne faut pas que je sois pressée de perdre les kilos superflus, mais j’ai vraiment hâte de retrouver un semblant de ligne. Et malheureusement, les vergetures seront là à vie. Attention, je ne dis pas qu’un 40-42 veut dire qu’on est des baleines, c’est juste que moi je ne m’accepte absolument pas comme ça. J’ai toujours fait un 36-38, voire un 34 à une période de ma vie. Je n’arrive pas à m’accepter, à m’habituer à être comme ça. J’espère un jour pouvoir retrouver mon poids initial.

En bref, cette grossesse m’a donné énormément de positif dans ma vie, et un petit peu de négatifs. Mais le négatif reste bien futile, à côté du bonheur que s’est, d’être enceinte. Sentir mon bébé grandir, le voir aux échographies, entendre son petit cœur, le sentir bouger… J’ai vécu une grossesse parfaite (malgré une sciatique et de vilaines remontées acides), je n’ai pas été malade, les hormones ne m’ont pas tant dérangé que ça, et surtout, j’ai été heureuse, épanouie. J’ai grandis, j’ai changé, je suis devenue maman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s