Vie de maman

Un bébé, une nouvelle vie.

Suite à mon dernier article sur les changements qu’a apportés ma grossesse sur ma vie, je reviens avec un nouvel article, cette fois-ci sur mes premiers mois avec mon bébé. Il est important de savoir si chaque grossesse est différente, il en va de même pour la vie avec un bébé. Mon article est donc basé sur mes propres expériences, et non sur une généralité. Certaines se retrouveront peut-être, d’autres non. Alors n’hésitez pas à me donner votre avis, vos expériences.

 

Le 20 octobre 2017, à 8h41 et après 15 minutes de poussé (je reviendrais plus tard avec un article racontant mon accouchement), mon fils s’est retrouvé posé sur moi, tout contre mon coeur. Le plus beau moment de toute ma vie, vécut avec mon chéri, qui était plus qu’ému. Ce jour-là, je suis tombée amoureuse deux fois; de mon bébé, et je suis retombée amoureuse de mon homme. Notre nouvelle vie commençait enfin, après une belle grossesse. Bien évidemment, un bébé ne vient pas avec un mode d’emploi, et j’ai eu beau lire et lire des articles sur les bébés, finalement je me suis sentie vite perdu. Après un super séjour à la maternité d’Orsay, un très bon accompagnement du personnel soignant, je me suis retrouvée à la maison, avec un bébé et une grande fatigue. Mon chéri a dû reprendre très vite le travail, j’étais donc seule, à me lever la nuit et à m’occuper de mon bébé le jour. L’adaptation a été très difficile, mais j’ai quand même eu la chance d’avoir un bébé qui digérait son lait, qui ne régurgitait pas trop, et surtout qui dormait beaucoup. Le changement de vie a été radical, on rentre à la maternité on est deux, on ressort on est trois, on est parent, on a une vie qui dépend de nous et de notre amour.

Mais quels changements un bébé a apporté à ma vie ?

De l’amour, de l’amour, et encore de l’amour. Le bonheur de câliner, cajoler, embrasser ce petit être. Malgré la fatigue, le fait de devoir se réveiller toutes les 2-3 h, la peur de ne pas se réveiller, de ne pas savoir pourquoi il pleure, de ne pas savoir s’il est bien, s’il ne manque de rien, ça a été le bonheur total. Comme pendant la grossesse, j’ai continué à tout relativiser. J’avais un bébé en bonne santé, et je l’étais moi-même.

Devenir mère n’est pas de tout repos. En effet, le changement est radical. On prend un coup de vieux, on grandit, mais surtout, l’instinct maternel s’installe. Il faut savoir se faire confiance, et ne pas se perdre dans les doutes et les peurs. C’est sûrement plus facile à dire qu’à faire. Mais surtout, il faut s’entourer des bonnes personnes. On laisse les personnes négatives de côté, on écoute tous les conseils mais on ne prend que ceux qui nous paraissent les meilleurs. Là encore, l’instinct maternel fait son travail de tri.

J’ai découvert également la jalousie. J’avais déjà été jalouse avec mon chéri (qui ne l’est pas ?), mais celle avec mon bébé a été bien pire. Je n’aimais pas qu’il ne soit pas avec moi, je n’aimais pas qu’on me le prenne des bras sans me demander mon accord, je n’aimais pas qu’on dise qu’il ressemble à 100 pour 100 à son papa. Et puis j’ai relativisé, car sociabiliser mon bébé était important, pour lui, mais aussi pour moi. Alors, après plusieurs semaines de vie, j’ai confié mon bébé, le temps d’une soirée. J’ai angoissé mais j’ai pris sur moi. Au final je n’ai retenu que du positif. Mon chéri et moi avons passé une très bonne soirée entre amis au restaurant, ma belle-mère était plus qu’heureuse de passer du temps avec son petit-fils, et j’ai faits un grand pas sur ma jalousie. Aujourd’hui, il va avoir 3 mois, et je l’ai déjà confié plusieurs fois, lorsque j’en avais besoin. Résultat, je suis bien moins jalouse, je le laisse aller de bras en bras.

Il était également important pour moi de ne pas m’enfermer avec lui, de pouvoir l’emmener partout, de continuer à avoir une vie sociale. Donc nous l’emmenons quand nous sommes invités à des soirées (si le milieu est favorable, et cela dépend avec quel genre de personnes), des repas, si nous faisons des sorties shopping. Au final, je pense l’habituer à dormir partout, à ne pas avoir peur dans une nouvelle pièce, à s’endormir avec du bruit et des odeurs différentes. J’avoue avoir un bébé très cool, qui ne pleure que quand il a faim ou qu’il ne trouve pas le sommeil, qui est souriant à chaque période d’éveil.

Le gros changement que je redoutais le plus, c’était sur ma vie de couple. J’avais peur, que ça nous éloigne, au lieu de nous rapprocher, qu’on oublie notre couple, et qu’on ne se concentre que sur notre vie de parents. Finalement, malgré une adaptation compliquée, on ne s’est pas oublié. On s’aime toujours autant, on s’engueule bien évidemment, mais on s’accroche l’un à l’autre, on se soutient. J’ai découvert un nouvel homme, un papa extraordinaire, qui, malgré son travail très prenant, ne pense qu’à me soulager quand il rentre. Si je lui demande de se lever pour le biberon du matin car je suis très fatiguée, il le fera sans broncher, et me laissera dormir. Alors même si on n’est pas parfait, qu’on a des défauts, on fait de notre mieux pour continuer à s’aimer, et surtout pour être de bons parents pour notre fils.

Et vous, quels changements avez-vous remarqué après avoir eu un bébé ? Quels changements avez-vous le plus redouté ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s